Pièges à glu et magasins bio.

Aller en bas

Pièges à glu et magasins bio.

Message par Admin le Mer 15 Juin - 16:50

-Le post est un peu long, vous n'êtes pas obligés de lire en entier pour intervenir à la suite ou poster un sujet, si possible s'assurer néanmoins d'avoir lu les passages concernant votre réponse ou sujet grâce au Plan.
-Certains passages sont confus ou à reprendre, c'est en cours actuellement!
-Merci de poster ici seulement à propos de ce sujet (ce topic/post) sur les pièges à glu dans les magasin bio "en lui-même" (corrections, informations...). Pour les sujets ou questions "à propos des pièges à glu dans les magsins bio", ouvrir un sujet séparé dans ce forum.



Essai avec les magasins bio.

Plan.
1/ Résumé.
2/ Pourquoi magasins bio.
3/ Chiffres et estimations.
    Magasins bio possibles à stopper (=franchisés).
    Souris piégées dans les magasins bio (franchisés) (= objectif immédiat, = peut-être en 1 ou 2 ou 3 ans?).
    Souris quel que soit l'endroit (= objectif à terme).
    Clients/participants.
4/ Demandes aux magasins.
    Demander quoi.
    Demander comment.
5/ Résultats supplémentaires possibles.
6/ Commencement.
Références.

*
1/ Résumé.

Les pièges à glu sont des pièges à souris extrêmement cruels où la souris est collée et agonise pendant plusieurs jours, dans l'angoisse, et dans un grand froid car ces animaux doivent bouger pour ne pas se refroidir, jusqu'à mourrir par la faim ou la soif a priori. Pourtant des alternatives semblent exister.
Contrairement aux magasins non bio, les magasins bio affichent des promesses sur la protection animale, et bcp de clients y vont en effet en partie pour cela. Alors peut-être simplement en faisant savoir que des magasins bio utilisent des pièges à glu, ça sera vu comme un scandale et une tromperie (ce que c'est en effet selon moi) et un certain nombre de clients feront tout ce qu'il faut pour que cela stoppe.
Une estimation très grossière me fait compter 300 magasins en France qui alors arrêteraient, et 6 000 souris par an si on compte 20 souris par magasin et par an, ce qui est beaucoup et peu à la fois (mais avec un peu de chance on peut espérer +).
Au moins dans un premier temps, seulement des clients de magasins bio semblent pouvoir faire partie d'une tentative d'action (?). Ou des consommateurs de bio en général à la limite peut-être.

Tout cela étant peut-être une grosse bêtise et voué à l'échec, mais il faut sans doute quand même essayer, personnellement je n'ai pas trop le choix de risquer de laisser passer une chance éventuelle pour ces petites bêtes collées sur un carton jusqu'à ce qu'elles meurent.
J'ai comme un doute aussi, je pense quand même plutôt qu'à la base le principe est correct, mais que je ne sois pas trop la personne appropriée, entre autres j'ai tendance à faire trop long, à dire parfois n'importe-quoi n'importe-comment, et je n'ai pas l'âme d'un chef, et par exemple je demande de l'aide à des "écologistes, personnes que je considère en général comme les ennemis de l'écologie. Il serait peut-être préférable que d'autres qui soient d'accord avec le principe prennent la chose en main mieux et que je retourne dans mon trou hop. Pour cette possiblité cliquer ici. <<<<<

*
2/ Pourquoi magasins bio.

Ces magasins ne sont qu'un petit % des endroits où on met des pièges à glu, mais j'ai eu comme une idée que au moins ceux-là seraient + faciles à stopper, ça serait déjà ça.
Ceci parce que les clients de ces magasins sont a priori beaucoup + sensibles au sort des animaux en général, et que c'est même souvent une de leurs raisons principales d'en être clients. Alors en apprenant que leurs magasins "soit-disant écolo" mettent ce genre de pièges qui pour ainsi dire torturent une souris pendant 2 jours, bcp risquent de faire des bonds en l'air, on s'est bien f**tu d'eux, une vraie arnaque, voilà ce qui se passe en coulisse, derrière vos beaux discours, c'est pour faire ça que je vous donne mon argent? On ne leur demande pas d'être parfaits mais là... C'est quasiment une escroquerie même, car pour pour bcp de clients je pense que c'est inimaginable qu'un magasin bio se comporte ainsi au vu de tout ce qu'il prétend au niveau de la condition animale, et il est sûr que certains n'achèteraient rien chez eux s'ils savaient ce qu'ils font (et qu'ils ont un magasin bio sans pièges à glu en alternative, bien sûr).

Bref, dans les magasins bio, juste en le faisant savoir, peut-être assez de clients n'y seront pas indifférents et réagiront et le feront stopper.
Des pièges à glu c'est grave, mais dans des magasins bio c'est hallucinant. Et même peut-être: ce n'est juste simplement pas possible que ça existe, si ça se sait, ils seront obligés d'arrêter et rapidement.

*
3/ Chiffres et estimations.

Essai de connaître l'ampleur des dégâts et les résultats escomptés en chiffres, pour être + concret...
Peut-être utiles, ou pas vraiment, et peut-être j'oublie de prendre en compte des éléments importants.
Comptages très grossiers du moins au départ, surtout car sans internet. Si je me trompe en comptant 5 fois trop sur un chiffre et 5 fois trop un autre, le résultat final est 25 fois trop (ou trop peu). Autant que possible j'essaierai d'être + précis, avec internet en particulier, mais certains chiffres sont presque impossibles à savoir, alors je suppose, à la louche.
Et je compte seulement la France pour simplifier!
Et pour compter ensuite dans le monde, je fais comme si tout était comme en France, alors que non bien sûr.
De +, j'ai tendance à plutôt sous-estimer, tirer les chiffres vers le pessimiste plutôt que les gonfler pour créer des espoirs illusoires. Pourtant j'ai peut-être parfois surestimé.

Magasins bio possibles à stopper (=franchisés).
Il y a environ 2 300 magasins en France (1) en 2014 [apparement ce chiffre compte pas vente directe + artisans-commerçants (= marchés, boulangeries, restauration, etc?) qui vendent environ 2 fois moins (2) que les magasins, mais ils mettent des pièges aussi alors à voir peut-être ultérieurement...].
Attention 50% (1) sont des indépendants, hors chaîne de magasins et en général de + petite taille, alors je les enlève pcq du moins dans un premier temps ça me semble dur de les atteindre. Je ne compte que les "franchisés" alors (si c'est le bon terme), ceux qui dépendent d'une chaîne de magasins (La Vie Claire, Naturalia, Biocoop, Satoriz, etc) pour lesquels j'imagine que donc si la direction générale accepte de bannir les pièges à glu, tous ses franchisés le feront.
=> 2 300 × 50/100 = 1 150 magasins en France dépendent d'une enseigne qui permet ou ordonne d'utiliser les pièges à glu.
1 magasin bio sur 10 (???) utilise des pièges à glu (disons que dans le non bio ça serait 6 sur 10 (???)).
=> 1 150 / 10 = 115 magasins qui les utilisent effectivement (franchisés) en France en 2014.
=> Et 1 seulement démasqué, et 2 enseignes. Car j'en avais 1 ou 2 autres d'une autre enseigne mais je ne me rappelle pas c'étaient lesquels précisément. Peut-être d'autres peuvent être connus par la suite.
Si on compte 100 fois + d'habitants sur terre (7 milliards au lieu de 70 millions) ça fait 100 fois + de magasins bio. Mais à diviser par 6 environ car 90% de la consommation bio est en Europe et Amérique du Nord (750 + 500 millions = 1,25 milliards d'habitants) (heu je suis perdu dans mes calculs j'arrive même plus à faire une division, je crois que c'est pas trop loin mais... bref à revérifier):
=>  1 150 × 100 × 90/100 × 1 250 000 000/7 000 000 000 = 18 482, ou environ 20 000 magasins dans le monde dans une enseigne qui permet/ordonne.
=>  18 482 / 10 = 1 848, ou 2 000 qui le font effectivement.

Souris piégées dans les magasins bio (franchisés) (= objectif immédiat, = peut-être en 1 ou 2 ou 3 ans?).
Si il y a 20 souris piégées par an en moyenne (???) (peut-être 5 par an pour certains magasins, et 200 par an pour d'autres):
=> 115 × 20 = 2 300 par an en France dans les pièges à glu.
Bon bien sûr pas évident que ça fonctionne, mais si ça fonctionne, par contre ensuite la généralisation dans le monde cela peut sembler mégalomane mais normalement le principal est fait et c'est une simple formalité.
=> 1 848 × 20 = 36 964, ou environ 40 000 par an dans le monde.

Souris quel que soit l'endroit (= objectif à terme).
Et si on compte (voir ci-dessous à "client/participants") que les magasins bio sont seulement 1% des magasins, et que le nombre de pièges est proportionnel à la quantité de nourriture (alors que c'est bcp + compliqué a priori), et que les magasins d'alimentation ne représentent que 50% (??) de l'utilisation des pièges:
=> 2 300 × 2 × 6 × 100 × 2 = 5 520 000 souris par an en France dans les pièges à glu (tant que ça? peut-être calculs à revoir complètement...).
=> 5 520 000 / 365 = 15 123, ou 15 000 par jour (peut sembler bcp, mais fait "seulement" 150 par jour par département finalement).
Et donc 100 fois + d'habitants dans le monde, mais aussi en comptant que sur la planète, la plupart ne vivent pas comme les pays riches, je ne sais pas comment ils font avec leurs souris mais ils ont sans doute moins de quoi s'acheter des pièges à glu, alors sans doute à diviser, très très hasardeux mais disons par 4:
=> 5 520 000 × 100 / 4 = 138 000 000, ou 140 000 000 par an dans le monde.
=> 138 000 000 / 365 = 378 082, ou 400 000 par jour.

Clients/participants.
Si ce projet anti-glu va + loin que 1 personne (moi), les autres ont au moins un critère pour pouvoir participer je crois, c'est d'être des consommateurs de bio. Ce qui réduit bcp le nombre potentiel, mais voilà sans l'être, ça me semble compliqué de débarquer "de l'extérieur" avec le discours en question (même si je me trompe peut-être). Alors le nb de clients de magasins bio sert de base pour imaginer ensuite le nb de personnes qui participeraient à l'action anti-glu.
->
Le dernier chiffre que j'ai entendu est que 3% de l'alimentation vendue est du bio.
Si 2% (?) sont juste achat occasionnel ou très partiel, reste 1% de consommateurs assez régulièrement ou complètement bio.
Et disons que environ 60% (?) de ces 1% consomment hors magasins bio (= dans hypermarchés etc), reste 40%.
Prendre encore seulement les 3/4 si parfois seulement 1 ou 2 personnes du foyer font les courses pour les autres, qui eux ne sont pas "clients".
=> 70 000 000 × (3-2)/100 × 40/100 × 3/4 = 210 000 clients bio "assez réguliers".
Ensuite combien seront dans l'action anti-pièges-à-glu, alors là mystère.
Attention être contre les pièges à glu ou décoller une souris trouvée c'est une chose, mais là c'est différent il s'agit de faire ce qui les ferait stopper c'est pas pareil.
Mais savoir si ça serait 1 personne sur 10 ou sur 10 000, finalement je n'en sais tellement rien que je préfère éviter d'essayer de compter. Alors:
=> Participants = ???? (entre 0 et 210 000).

*
4/ Demandes aux magasins.

Comment en pratique demander aux magasins bio de ne pas utiliser les pièges à glu, ça reste assez flou et théorique pour moi.
Personnellement je me contente de ne rien acheter chez eux (les pièges à glu étant un critère au milieu d'autres), mais je suis peut-être le seul en France à le faire, et je ne leur dis même pas pourquoi ils ont un client en moins, bref résultat même pas 0. Et puis l'appel au boycott semble interdit en France.

Demander quoi.
Je suppose que ce qui serait demandé, c'est de mettre des pièges qui tuent les souris rapidement et sans douleur si possible, ou mieux des pièges non mortels pour les relâcher dans la nature.
Et que ce soit garanti par exemple en l'ajoutant dans leur charte, car ils en ont peut-être déjà tous une. Petite base de texte, qui serai à améliorer bien sûr:
"Les pièges à glu ou pièges collants, extrêmement cruels, ne sont pas utilisés pour les souris qui s'introduisent dans nos locaux. Elles sont tuées de façon rapide ou sans douleur excessive, ou éloignées".
Et on peut rêver:
"Nous l'exigeons également par contrat de tous nos fournisseurs".
Et il est peut être inutile de rechercher précisément les magasins qui le font, si on demande juste à tous de s'engager à ne pas le faire. Mais en même temps, si une personne apprend que son magasin le fait, cela fait bcp + réagir.

Demander comment.
S'adresser au magasin en question? Ou à la "direction  générale"?
Je ne sais pas si la décision de mettre des pièges vient du gérant du magasin ou de + haut, mais je suppose que le siège de l'entreprise, ou la direction générale, ou je ne sais pas comment on dit, peut donner l'interdiction à tous ses magasins. Et si il y a une charte elle est sur leur site à eux.
Peut-être sans se poser 10 000 questions, directement entre 4 zyeux avec le patron, gentiment (ou un peu énervés!), seuls ou à 45, etc.
Ou les mailer pour leur demander s'ils en utilisent, ou si c'est déjà su qu'ils le font (par témoignages ou par fouille de poubelles), leur demander d'arrêter.
L'autre jour j'ai croisé l'association L214 devant un Super U qui faisait signer une pétition pour qu'ils arrêtent les œufs de poules en cage (j'ai signé d'ailleurs), ils ont dit qu'ils avaient déjà fait stopper un Super U.
Bref je ne sais pas trop ce qui est possible et ce qui est le mieux, mais sans doute que d'autres sauraient mieux que moi.

J'ajoute aussi que peut-être faire accepter une seule enseigne suffirait. Cela créant un précédent et les autres étant un peu obligés de s'aligner dessus. Par comparaison ou par dévoilement au grand jour que logiquement donc eux si ils ne garantissent pas ne pas en utiliser c'est qu'ils en utilisent. Ou par concurrence si chaque fois qu'il y a une discussion sur ces pièges on dit qu'il n'y a que BioTruc qui garantit de ne pas en utiliser, sans faire d'appel au boycott, certains quitteront automatiquement BioMachin pour aller chez BioTruc (quand ils ont le choix des magasins).
Dans ce cas, Biocoop me semblerait le mieux placé, car ayant le + de magasins en France (environ 400 en 2014), et l'enseigne la + ou parmi les + "militantes". Ou bien La Vie Claire peut-être, 230 magasins et "pionniers" du bio, mais je les sens moins je sais pas.

*
5/ Résultats supplémentaires possibles.

Fournisseurs des magasins bio
Peut-être les magasins peuvent aussi exiger de leurs fournisseurs qu'ils n'en utilisent pas non plus (usines, entrepôts peut-être, etc, = aussi toutes les marques?), voire les producteurs (agriculteurs, éleveurs...).
Ce qui multiplierait peut-être par 2 ou 3 les pièges à glu en moins.
Marques hors magasins bio
Me semble + douteux, mais si dans cette tentative ça marche mais pas + loin que dans le bio, on est un peu condamné à gratter partout alors dans le bio, en s'accrochant à la même branche, l'argument qu'ils sont soit-disant pour la protection animale etc. Alors les marques de produits seraient peut-être aussi à essayer de convaincre directement, si c'est possible. Et environ la moitié peut-être des produits bio (marques comme Cereal, Bjorg, Vrai, ou marques de distributeurs, etc) sont vendus hors magasin spécialisé (donc hypermarchés etc). Ce qui ajouterait un pourcentage non négligeable, mais bon peut-être voir avec les marques c'est vaseux, enfin on n'en est pas encore là.
Bio dans le monde
Si ça marche en France ou pays francophones, le passage à d'autres pays serait ensuite facile normalement dans les magasins bio tout court, et peut-être aussi avec les fournisseurs en +, ou aussi avec les marques hors magasins bio.
Magasins non bio
Et allez savoir encore, si ça fonctionne sur les magasins bio, cela aura a priori fait parler un peu + du sujet, et peut-être alors des clients des magasins non bio (grandes surfaces etc) qui ne connaissaient pas ces pièges ou leur utilisation fréquente l'exigeront aussi de leurs magasins.
Ensuite, de quelle façon faire pression dans le non bio je ne sais pas, surtout que dans le bio je ne sais pas non plus mais juste j'imagine que. Et puis comme ces clients du non bio laissent aussi 35 000 autres choses du même genre se faire dans leurs magasins et même donnent leur argent pour que ça se fasse (poules en cage, fourrure, produits testés sur les animaux, esclavage, cancers, etc etc), peu ou moins de chances pour que ça réussisse. Mais je verrais 2 choses qui donneraient des chances, c'est que ces pièges sont vraiment d'un assez haut niveau d'horreur, et que ça se fait juste sous leur nez, à 3 mètres quand ils font leurs courses, et non à 20 ou à 20 000 km.
Généralisation
Ensuite si tous les magasins d'alimentation le faisaient, peut-être il ne manquerait plus grand-chose pour que les pièges soient complètement interdit ailleurs aussi (restaurants, particuliers, administrations... enfin bref interdits complètement). Là ça serait sans doute fait via une loi. Mais on en n'y est pas du tout, mais bon supposons, prévoyons...

*
6/ Commencement.

Déjà peut-être des réponses à la suite ici, pour ou contre, des choses à rectifier, enlever, ajouter.

Sinon je ne suis pas rapide et je manque de temps, et dans l'immédiat j'ai des petites choses à faire qui ne peuvent pas trop attendre, mais je compte commencer d'ici quelques semaines ce qui est décrit ci-dessus, plus précisément:
-Savoir si on peut dire les noms des magasins si il y en a besoin (pas forcément le nom du magasin précis).
-Etc, chercher autres infos sur les sujets ci-dessus.
-Chercher des messages de forums où il est question d'enseignes bio et leur signaler le pb avec un résumé et/ou un lien vers cette page. (Vu ici déjà, forum qui ne me plaît pas du tout mais bon!).
 Ou peut-être aussi carrément sur Google Maps ou équivalent dans les commentaires pour le magasin précis, ou ailleurs où ils font leur pub, et PAF!
-Ouvrir un sujet sur des forums écolo ou de protection animale. Mais cela risque par contre de disperser l'action en question au lieu de la centraliser.
 Il faut sans doute qu'il y ait un sujet principal sur un forum, le site/forum qui pourrait sembler le + approprié serait Rescue (protection animale et adoption, 80 000 inscrits), mais je n'aime pas du tout ce site, et puis ils ne sont pas écolos ou bio non plus alors ce n'était peut-être pas le mieux de toute façon. Mais ici aussi c'est les souris mais pas spécialisé protection animale, et ni écolo ou bio non plus. Alors chercher un autre forum sans doute avec déjà le + possible d'inscrits clients de magasins bio... Mais remarque au moins sur ce forum les gens connaissent les souris. Et puis ainsi c'est un endroit neutre, les habitués d'un forum écolo ne sont pas éventuellement gênés d'aller chez un concurrent. Enfin à voir chais pas. Pfff compliqué.
-Demander à d'autres fouilleurs de poubelles bio si ils ont vu des pièges à glu, pour lister les enseignes.
-Essayer de raccourcir/corriger/compléter mes posts.
-Pour contacter les enseignes, sur leurs sites, ou les associations, voire des journaux ou magazines, je n'aime pas trop faire ça personnellement alors j'espère que d'autres le feront si c'est à faire (ce qui signifiera déjà que je ne suis plus tout seul, condition sine qua non pour que ça fonctionne (locution latine, + rime!)).

*
Références.

(1). "Nombre de magasins bio: / Au 06/2013: 2284 / dont 1151 indépendants (hors groupements, chaînes, franchises, etc.) soit 50,3% (...)". Encadré "Magasins bio en chiffres", Place de la distribution spécialisée bio française dans le marché bio, sur Biolinéaires.com
(2). Diagramme "Répartion, en valeur, des ventes de produits bio en 2012, par circuit de distribution", même lien.


Admin
Admin

Messages : 7
Date d'inscription : 11/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://mocolina.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum